Le mag' Yoga, bien-être & féminité

Quels sont les bienfaits du yoga prénatal pendant la grossesse ?

yoga prénatal

Aujourd’hui on propose de nombreuses préparations pendant la grossesse. Parmi les méthodes les plus plébiscitées, on retrouve le yoga prénatal ! Différent du yoga classique, ce dernier permet notamment à la femme enceinte de préparer son corps et le soulager.

Pourquoi faire du yoga prénatal pendant la grossesse est une bonne idée ?

Poursuivre une activité physique douce

Le yoga est un excellent exercice à pratiquer pendant la grossesse car :

  • Il renforce les muscles,
  • Il aide à prévenir les douleurs du dos
  • et il favorise la flexibilité et la souplesse du corps.

femme enceinte qui fait du yoga prénatal

Il est de plus en plus conseillé aux femmes enceintes car il permet de maintenir une activité physique douce mais aussi de soulager les douleurs physiques et les tensions associées à la grossesse. Le yoga prénatal pourra également contribuer à prévenir les complications et les problèmes de santé courants pendant la grossesse.

Se préparer à la venue de bébé

En outre, le yoga permet de mieux gérer le stress et l’anxiété, ce qui est bénéfique pour la mère et le bébé. En effet, on le sait la période de la grossesse peut être stressante : des examens réguliers, on ne voit pas son bébé qui est bien au chaud au creux du ventre, des mouvements nouveaux… Le yoga favorise la relaxation et détend le corps.

Le yoga prénatal est une pratique de yoga spécialement conçue pour les femmes enceintes. Sa pratique régulière va préparer le corps et l’esprit de la mère à la grossesse, à l’accouchement mais aussi plus tard à la maternité.

Soulager les maux de la grossesse

La grossesse est une période de changements hormonaux importants, ce qui peut entraîner des nausées, des vomissements, de la fatigue et de l’anxiété. Le yoga prénatal peut aider à réduire ces symptômes et à améliorer le bien-être général de la femme enceinte. On va par exemple réussir à se sentir plus à l’aise dans son corps, à ce que bébé appuie moins sur certaines zones qui peuvent être douloureuses.

Certains professeurs de yoga prénatal expliquent également que sa pratique peut aider à prévenir les complications de la grossesse telles que le diabète gestationnel, l’hypertension artérielle et les pré-éclampsies.

Lisez aussi : les avantages du yoga pour les seniors

Quels sont les exercices de yoga prénatal les plus courants ?

Le yoga prénatal est généralement doux et repose sur des postures de yoga traditionnelles adaptées aux besoins spécifiques des femmes enceintes et bien évidement à ce ventre qui s’arrondi de mois en mois. Le but du yoga prénatal est véritablement de préparer le corps et l’esprit de la femme à l’accouchement, en favorisant la flexibilité, la force et l’endurance, mais aussi en renforçant la connexion avec son bébé.

Les exercices et postures de yoga prénatal les plus courants sont les suivants :

1. L’exercice de respiration pour travailler la respiration abdominale profonde, qui est un point clé pendant la grossesse pour se sentir bien, relaxée.

2. La posture du papillon pour tonifier et assouplir les muscles pelviens.

3. La posture du guerrier pour soulager les maux de dos, renforcer l’équilibre et se préparer à l’accouchement (comme son nom l’indique).

4. L’exercice du chat pour travailler des enchaînements ainsi que la synchronisation entre mouvements et circulation.

Y’a-t-il des risques associés au yoga prénatal ?

Le yoga prénatal est une activité sûre pour la plupart des femmes enceintes, mais il existe certains risques potentiels qu’il convient de prendre en compte. Il est conseillé pour les femmes enceintes présentant des facteurs de risque particuliers, tels que des antécédents de fausses couches ou de prématurité, de consulter un médecin avant de débuter une routine de yoga prénatal.

Certaines poses de yoga peuvent être dangereuses pour les femmes enceintes, en particulier celles qui impliquent des inversions ou une flexion excessive du tronc : il est donc toujours important d’écouter son corps et d’exercer la pratique avec un professionnel. Les femmes enceintes doivent éviter les poses qui pourraient exercer une pression excessive sur leur ventre ou leur bas du dos. Il est également important de faire preuve de prudence lors de la pratique de poses qui impliquent une flexion avant, car elles peuvent compresser les artères utérines et diminuer le flux sanguin vers le bébé.

Il est fortement déconseillé aux femmes enceintes de réaliser des poses qui les obligent à s’allonger sur le ventre ou sur le dos pendant de longues périodes. Cela peut causer des crampes abdominales et des douleurs au bas du dos. Les femmes enceintes doivent également éviter les poses qui mettent trop de tension sur les muscles du périnée, car cela peut entraîner une déchirure du muscle pendant l’accouchement. Le périnée doit être pris en compte pendant toute la pratique à l’aide des respirations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.