Le Raja Yoga (le Yoga royal)

Cliquez sur la photo si la vidéo raja-yoga ne démarre pas automatiquement
 

Au sommet de l'édifice du Yoga se trouve le Raja-Yoga, la plus ancienne des sciences du mental et probablement l'une des plus ancienne philosophie de l'humanité. Tout vient du mental: le meilleur comme le pire. Il conditionne l'énergie qui conditionne à son tour les événements de notre vie et de notre corps. Il est à la fois individuel et collectif, conscient ou subconscient.

Le Raja Yoga s'articule traditionnellement autour de quatre pratiques:

  • Prathyâra (litt: la maîtrise des sens) qui consiste à sélectionner les informations transmises au cerveau par nos perceptions, à ne pas se laisser envahir par l'image du monde ou les influences qui nous viennent de l'extérieur.

  • Dhâranâ (la concentration) qui consiste à fixer le mental sur un objet ou un objectif précis, à développer son énergie, son attention, sa présence et sa définition par des techniques appropriées.

Prathyara et Dharana sont deux éléments déterminants dans la conduite de soi, de sa pensée, de ses émotions et de ses comportements. Ils sont de bons guides pour sortir des diverses conditions négatives du mental que sont nos peurs, nos hontes, nos incertitudes et autres états de confusion ou de mal-être.

 
  • Dhyâna (la méditation) consiste à clarifier le conscient, à rendre toute sa limpidité au miroir mental, toute sa vivacité et ses couleurs à l'âme du yogi. Dans la méditation l'être est à lui-même sa propre lumière, il ne se cherche plus ailleurs qu'en lui-même. Il forme un tout, un soi. Il se libère de ses conditions mentales négatives et s'auto-détermine selon des critères qui sont propres à sa nature profonde. La réintégration de la conscience corporelle dans le kundalini yoga et la conquête de la véritable identité dans la Méditation conduisent tout naturellement à la rencontre avec l'être spirituel, le soi, en Samadhi.
meditation
  • Samâdhi (l'extase) marque un changement profond dans la conscience du moi; l'être individuel cesse de se conditionner dans ses propres limites individuelles et entre dans la conscience du Soi. Inséparable du corps et de l'âme universels, il expérimente alors un état de conscience qui n'est plus entaché des incertitudes et des doutes qui caractérisent la conscience précédente en particulier en ce qui concerne la mort.
    (voir Le Raja Yoga en pratique).

La contemplation intérieure en Samadhi est une source inépuisable de joie. Samadhi n'est pas une fin en soi mais plutôt le commencement d'une nouvelle vie.

haut de page