Le Hatha Yoga : Retrouver son corps

Cliquez sur la photo si la vidéo hatha-yoga ne démarre pas automatiquement
 

Le Hatha-Yoga n'a pas grand-chose à voir avec la pratique de la culture physique telle que nous la connaissons sauf en ce qui concerne les techniques d'échauffement et d'assouplissement. Il est en effet basé sur la pratique d'Âsana (postures statiques et tenues relativement longtemps), de Prânayâma (maîtrise du souffle relevant autant de l'art respiratoire que de la conscience de l'énergie), de Dhâranâ (concentration active du mental) et d'un premier niveau de Yoga Nidra (relaxation), de techniques d'hygiène des voies respiratoires, du tube digestif et de conseils nutritionnels. Le but du Hatha Yoga est d'obtenir une plus grande souplesse ainsi qu'une bonne fluidité tant physique que nerveuse et une réelle aptitude à la relaxation. D'autre part il permet d'obtenir une bonne structure musculaire (en particulier une solide colonne vertébrale) ainsi qu'une énergie physique et nerveuse dignes de ce nom. Il pose les bases indispensables à la pratique du Kundalini Yoga et du Raja Yoga.

 
La pratique d'Âsana s'articule autour de quelques grands axes: souplesse et mobilisation articulaire; recherche de l'aplomb et de l'équilibre; développement respiratoire; harmonisation de la circulation générale et cérébrale en particulier; musculation générale, de la colonne vertébrale en particulier; développement de l'énergie dans son ensemble en particulier des centres nerveux; relaxation mécanique et techniques de relaxation mentale.(voir Le Hata Yoga en pratique, les postures)
 

La pratique de Prânayâma est une des grandes clés du Yoga dans son ensemble. Elle développe la respiration et harmonise l'influence de l'énergie nerveuse, donc du mental, sur le corps. Elle est particulièrement reposante et revitalisante. La pratique de Prânayâma est basée sur un ensemble remarquable de techniques respiratoires ainsi que sur une prise de conscience de la réalité de l'énergie. Le Yoga, comme l'acupuncture chinoise repose sur une théorie vitale encore mal comprise en occident. Elle relie l'homme, comme tous les êtres vivants, au rayonnement solaire et aux énergies terrestres. L'énergie circule dans un réseau de canaux, les Nadis (méridiens de l'acupuncture chinoise) et de centres qui lui sont propres bien que très proches de l'anatomie du système nerveux. La réalité physique de cette enveloppe énergétique et de son schéma ne peut être comprise que si l'on admet la persistance dans la mémoire corporelle des schémas de l'embryon originel que nous avons tous été. La pratique d'Âsana peut devenir une véritable technique de l'énergie si elle enseignée dans ce sens. Cet aspect est particulièrement développé dans le Yoga tibétain.

Le Yantra Yoga est la forme tibétaine du Hatha Yoga indien. Sa technique est originale à bien des égards et sensiblement influencée par les connaissances énergétiques chinoises. (voir Le Yantra Yoga tibétain en pratique)

haut de page